Marié, 2 enfants

36068548

Léa, c’est notre Cathy Guetta à nous. Cette fille est à peu près autant sortie que Michael Jackson a écrit de tubes. Plus jeune, on l’appelait « rayures de parquet » parce qu’elle ne voulait jamais rentrer. Elle est inépuisable. A ce stade, on ne parle même plus de ressources, on passe directement à la compét’ de haut niveau. Léa, en bonne marathonienne de la night, sait toujours où aller: la meilleure soirée pour danser, la boîte pour rencontrer des mecs, le bar pour le meilleur cocktail, l’endroit où il faut être vue.

Un soir de beuverie de plus, entre deux vodkas get et une enceinte à vous ressusciter le Père Lachaise, elle sympathise avec un mec. Look impeccable, un brin précieux, et subtil déhanché d’épileptique sous acide, elle commence à en avoir marre de ne rencontrer que des gays. Mais peu importe, le courant passe, elle se laisse aller à quelques pas de danse, deux ou trois sourires et tiens, un shot de vodka de plus mon ami.

Et puis vient le moment qu’elle ne voit pas venir : la galoche suprême. Le prenage de bouche sous 128 bpm, les yeux à demis clos tandis que les lèvres se dévorent, la moiteur de la pièce et des corps qui surchauffent, l’envie irrésistible d’arracher ses vêtements, là, tout de suite.

Deux bonnes heures à transpirer et à faire plus ample connaissance de leurs amygdales respectives, ils décident de passer aux choses sérieuses. C’est de bon ton un mercredi soir à 4h. Arrivée dans un appart impeccable, avec champagne au frais, paquet de cigarettes neuf et Sinatra en fond sonore, elle se redemande s’il n’est pas un tout petit peu gay, ce type.

Et puis, toutes ses considérations s’évaporent quand il l’attrape sauvagement contre lui, la plaque contre la porte en la déshabillant, la jette sur son lit et lui fait l’amour pendant ce qu’il reste de nuit. – ok, il dort dans des draps de soie brodés mais ça ne veut rien dire…-

Au réveil, elle ne sait plus vraiment où elle est. Le lit est vide, aucun objet ne lui parle vraiment, son réveil n’a pas sonné, elle est en retard pour le taf. Mais elle se sent bien. Il arrive, une tasse de café à la main, lui caresse les cheveux et l’embrasse. Ouais, elle se sent très bien même.

Son portable vibre. D’un coup, son regard change. « Ok, t’as deux minutes pour dégager, y a ma femme et ma fille qui arrivent ! ». Elle bondit littéralement du lit, se resape tant bien que mal, pas le temps de dire un mot, elle est déjà sur le palier.Quand elle sort de l’immeuble, une nana avec sa gamine dans une poussette, lui tient la porte.

Si l’appart d’un mec est impeccable, ça ne veut pas forcément dire qu’il est gay, il est peut-être tout simplement marié.

Publicités