Tout ce que mes copains ne vous diront jamais

Sans titre - 1

J’ai longtemps cherché comment bien finir l’année. C’est toujours une période compliquée parce qu’on reçoit des cadeaux de merde, on se réunit avec des gens qu’on ne fréquenterait pas s’il n’y avait pas une vague histoire de sang entre nous, on bouffe des trucs gras jusqu’à en vomir.

 Petite déjà, je trouvais bizarre qu’un vieux à barbe s’incruste chez moi pour m’apporter des cadeaux. On ne se connaît même pas, tu viens squatter ma baraque pendant que je dors et en plus tu m’apportes la maison de Barbie ? Tu ne te foutrais pas un peu de ma gueule là ? Elle est où l’arnaque ? Ne me la fais pas à l’envers, j’ai quatre ans, mais je suis pas débile.

Et puis quand mon frère a décidé de mettre fin à mes interrogations en me montrant les trente-deux paquets cachés dans le placard, je me suis sentie rassurée. Pas de vieux pervers qui débarque chez moi, mais, du coup, j’ai remis le sens moral de mes parents en question. En fait, vous préférez me faire croire qu’un type à barbe entre chez nous plutôt que de nous dire que c’est vous qui nous achetez des cadeaux ? Soit vous avez un sens de la philanthropie excessivement prononcé, soit vous êtes complètement diaboliques. Je n’ai jamais su trouver de réponses à cette question.

Depuis ce jour, Noël et moi, on a plus jamais été en phase. Mais cette année, j’ai décidé de mettre ma répulsion de côté pour vous faire kiffer.

Alors, comment bien finir l’année ensemble ? Une histoire particulièrement croustillante ? Bof. Une de mes copines s’est tapée le père noël ? Pas encore, désolée.

J’ai mieux que ça : « Tout ce que mes copains ne vous diront jamais ». Y a comme de la vengeance dans l’air, les meufs. Mais il était de mon devoir de laisser un droit de réponse à mes potes.


Rendez-vous demain. Ça va balancer sévère. Et bonnes fêtes bien sûr.

Publicités